GF
Good Fabric - Good Fashion - Good Thinking - Good People

Good Stories

Pourquoi notre cachemire est le meilleur au monde

Filières

22 juillet 2019
cachemire durable - Mongolie
Pourquoi notre cachemire est le meilleur au monde 1639 1046 Good Fabric

Quand je dis « notre » cachemire, c’est celui de l’ensemble des acteurs de la 1ère filière de cachemire durable en Mongolie dont nous sommes fiers d’être le porte-drapeau en France.

De nombreux professionnels du cachemire vous explique que le meilleur cachemire est chinois. Nous allons vous expliquer pourquoi nous pensons que le meilleur cachemire vient de notre filière durable de Mongolie (la vraie).

La seule filière certifiée durable

L’Union des Coopératives de Cachemire Durable accompagnée par l’ONG AVSF est la première filière de cachemire durable au monde. Ce programme rassemble 25 critères de certification que les éleveurs doivent respecter pour que leur cachemire soit certifié. Les principaux axes s’appuient sur :

  • La préservation de la biodiversité et des paysage grâce à une gestion précise des pâturages
  • La formation des éleveurs
  • La vie en liberté des animaux et leur bien être
  • La vaccination du cheptel
  • Le peignage de la fibre (et non la tonte) pour laisser une couche isotherme sur les chèvres permettant de faire face au froid.
  • La garantie d’un revenu équitable aux éleveurs

Ce programme a été initié en 2014 et rassemble aujourd’hui 350 familles d’éleveurs regroupés au sein des coopératives de l’Union.

Les chèvres vivent en liberté dans les steppes mongoles

La préservation de la culture nomade

La culture mongole est synonyme de nomadisme. Les éleveurs déplacent leur yourte 2 à 3 fois dans l’année dans l’immensité des paysages d’un pays 3,5 fois plus grand que la France. Ces familles vivent en autarcie avec leur troupeau dans des conditions extrêmes (les températures descendent jusqu’à -50°C en hiver). Loin de nos modes de vie occidentaux, vivre dans de telles conditions, c’est accepter de vivre avec le risque qu’à chaque instant un accident fatal puisse arriver. Se centrer sur l’essentiel : l’amour de sa famille, la solidarité entre tout un peuple, la bonne santé de son cheptel et la préservation des ressources.

Les steppes mongoles sont un écosystème fragile qui doit faire face à de nombreuses menaces : les catastrophes climatiques, le développement de l’industrie minière et le surpâturage.

C’est pour faire face à ces menaces que le programme Cachemire Durable a été initié par AVSF et l’Union, soutenus notamment par l’Union Européenne et les ministères Français de l’Agriculture et des Affaires Etrangères.

Des chèvres en bonne santé et en liberté pour faire la meilleure laine cachemire

En Mongolie, les animaux vivent en totale liberté. Les éleveurs engagés au sein de l’Union veillent à préserver la flore par une rotation permanente des zones de pâturage et par une limitation du nombre de chèvres par éleveur. AVSF forme ces éleveurs à un élevage durable dans l’intérêt de tous.

L’ensemble de la démarche consiste à se concentrer sur la qualité et non la quantité.

les 3 couleurs naturelles du cachemire

Les chèvres mangent ainsi plus de 100 espèces d’herbe différentes durant l’année, et parcourent chaque jour de nombreux kilomètres. Des chèvres en bonne santé, plus forte pour affronter l’hiver, ce sont également des chèvres que fabriquent une laine de grande qualité.

Le peignage et non la tonte

Au printemps, la récolte de la laine est l’aboutissement de toute une année de travail pour les éleveurs. C’est aussi une étape stressante pour les chèvres. Au sein de l’Union, les chèvres sont peignées et non tondues. Et cela fait une différence capitale car le peignage permet :

  • De ne pas blesser l’animal
  • De préserver la longueur et l’intégrité des fibres
  • De récolter les fibres plus propres
  • De laisser le duvet sur les chèvres afin de les préserver des températures encore basses
Peignage du cachemire durable

Dorj peigne la laine de cachemire avec douceur pour que la chèvre reste détendue

La collecte sélective des fibres

Habituellement lors des récoltes, tout le cachemire est mélangé et regroupé dans des balles, on ne se préoccupe que de séparer les laines par couleur.

Controle qualité et sélection manuelle du cachemire durable

Au sein de l’Union et sur l’ensemble de la filière jusqu’à la filature, nous maitrisons la traçabilité et séparons à la récolte les fibres par catégories : couleur, longueur et finesse. Ces fibres sont ensuite éjarrées et filées séparément. Ainsi nous garantissons une traçabilité parfaite permettant d’assurer la pureté de nos laines cachemires.

La laine des jeunes chèvres est la plus belle qualité, le Q1 : les fibres sont les plus fines (inférieure à 15 microns) et les plus longues (36 à 41 mm). Viennent ensuite la laine des femelles puis des males.

Les éleveurs sont présents lors de l’éjarrage pour garantir la tracabilité du cachemire

La pureté d’une fibre propre, naturellement fine et longue

Le travail des éleveurs de l’Union permet de collecter un cachemire brut de grande qualité, débarrassé de la plupart des impuretés, pellicules et poils indésirables.

Après le tri manuel du cachemire brute, l’éjarrage consiste à transformer mécaniquement le cachemire brut en une fibre prête à être filée. Habituellement, le cachemire doit passer dans une succession de 9 à 12 machines à éjarrer pour obtenir le résultat attendu. Notre cachemire durable ne passe que dans 6 machines permettant de préserver là encore la qualité de la fibre grâce à la propreté du cachemire récolté.

En général, 1 kg de cachemire brut permet d’obtenir 500 gr de cachemire éjarré, soit 50% de perte.

L’éjarrage permet recueillir la fibre propre à être filée

Mais grâce à une fibre brute plus propre et de meilleure qualité, il est possible d’augmenter ce pourcentage. Pendant l’étape de l’éjarrage, le suivi est effectué sur site par les éleveurs de l’Union eux-même pour garantir la traçabilité et la qualité du cachemire durable dans cette étape cruciale car habituellement les différentes qualités de cachemires sont souvent mélangées.

Il arrive également que certains industriels récupèrent une partie des fibres normalement écartées lors de l’éjarrage pour les mélanger lors du lavage et de l’ennoblissement afin de maximiser les quantités au détriment de la qualité. Il s’agit là d’une explication clé pour comprendre comment un pull 100% cachemire peut être vendu moins de 100 € dans le commerce. Et ceci est possible tout en donnant l’impression de préserver la qualité grâce à l’étape d’ennoblissement et l’usage intensif de produits chimiques. En effet, il n’est pas toujours évident de voir la différence entre 2 pulls en cachemire vendu à des prix très différents. La différence est souvent plus évidente après quelques lavages…

La valorisation des 3 couleurs naturelles

Nous avons l’habitude de trouver des pulls en cachemire de toutes les couleurs. Il y en a pour tous les goûts et toutes les styles. Pour teindre le cachemire, il faut partir de la fibre blanche. Car il existe naturellement 3 couleurs de laine cachemire : le blanc, le gris et le marron avec évidemment toutes les nuances propres à chaque chèvre. Le cachemire blanc est donc le plus recherché pour pouvoir le teindre sur l’ensemble de la palette de colorimétrie.

Nous souhaitons aussi mettre en valeur le gris et le marron, car nous pensons que moins la fibre est traitée et teinte, mieux c’est. D’ailleurs, la qualité intrinsèque d’un cachemire dépend de son micronage et de la longueur de sa fibre.

L’étape d’ennoblissement (lavage et teinture) est primordiale dans le résultat final du produit. Plus la fibre est de mauvaise qualité, plus l’usage de produits chimiques sera important pour « cacher la misère ». Et c’est vrai que la chimie permet de faire des choses incroyables. Mais que deviennent tous ces produits chimiques à la sortie de l’usine mais aussi sur notre peau ? Dans quel état de santé se trouvent les travailleurs ?

Nous pensons que le vrai luxe est de porter la meilleure matière ; celle qui est la plus pure, la moins transformée, celle qui permet de préserver les qualités intrinsèques de la fibre.

Pour résumer, qu’est ce qui fait la qualité d’une pièce en cachemire ?

Outre la qualité et la technicité du tricotage, du nombre de fils utilisés…, la vraie qualité d’un vêtement en cachemire est élaborée à toutes les étapes en commençant, en priorité, par l’élevage des chèvres pour obtenir naturellement la meilleure qualité de fibre.

Ensuite, la qualité est conditionnée par la limitation de l’usage de l’ennoblissement. Cela n’est possible que si on possède la meilleure qualité de fibre.

Enfin, pour nous, il n’est pas possible de parler de meilleur cachemire au monde si nous n’avons pas la traçabilité complète de la filière et si nous ne sommes pas en mesure de garantir le bien-être animal, la préservation des ressources naturelles et une production durable. Bien entendu, la préservation de l’environnement va de pair avec le respect des conditions sociales et la rémunération équitable des éleveurs.

Par Louis-Marie VAUTIER
Filières

CONTINUER DE LIRE

Notre site Internet et nos partenaires utilisons différentes technologies, telle que l'utilisation de cookies, afin d'optimiser votre expérience de navigation sur notre site Internet, analyser le trafic, vous fournir une expérience en lien avec les réseaux sociaux ...
Nous vous remercions de cliquer sur le bouton J'accepte sur la droite afin de nous donner votre autorisation pour utiliser ces technologies.
En savoir plus